Nino Ferrer - Le Site Officiel

les amis2les amis
 
 
Denise

Je suis avec Milton & Oscar, là où il fait bon vivre et rêver avec ses amis .
Gros bisous à tous.
Pour les visites de la Salle Nino Ferrer à la Médiathèque de Montcuq en Quercy, rue Montmartre, dans le Lot en France, sur Terre, Utilisez le lien contact du site de Nino.

Merci encore,
Denise,



Voici l'article de Mireille Parailloux
« Un Nino Ferrer venu d’ailleurs »
Il est parti trop tôt, ce poète qui s’est mesuré avec un égal bonheur à toutes les expressions, blues, rock ou Chansons. Caterina Profili, dans son documentaire « on dirait Nino Ferrer », retraçait hier soir un portrait à fines touches de celui dont Manu Di Bango a dit : « Ses chansons ont des odeurs de campagne, c’est une musique que l’on voit. » « Mirza », son premier tube, fut suivi de bien d’autres, crées pour s’amuser, jouer, swinguer sur scène. Avec son banjo puis sa guitare, avec la magnifique ligne mélodique du « Sud » des années « Peace and Love », le blond et longiligne Italien était un fameux homme-orchestre, au charme vrai. Ce prince du show-biz était trop intelligent pour en devenir esclave. Lorsqu’il se sentait étouffé par le succès en France, il revenait à la source en Italie. Il faisait un malheur, et repassait alors la frontière. Coléreux, exigeant, inconsolable adolescent, peintre retiré en son Quercy où il se donna la mort, Nino était à part dans le monde de la chanson. Un romantique en quête d’absolu. « On dirait Nino Ferrer » était cette belle évocation qu’on attendait depuis longtemps sur une chaîne française. Encore a-t-il fallu qu’elle nous vienne d’ailleurs !